Responsables : Juliette Vion-Dury et Sarah Pech-Pelletier

L’axe 5 s’articule autour de trois thèmes principaux :

  1. L’individu y est abordé en particulier sous l’angle des écritures autobiographiques et écritures de soi dont Paris 13 a été l’un des foyers historiques en France à partir des travaux de Philippe Lejeune.
  2. L’histoire du corps, de la santé et des maladies est envisagée dans une perspective pluridisciplinaire qui rapproche l’histoire des représentations, l’histoire des sciences et l’histoire de la médecine, en lien avec l’axe 2 Corps, santé, société du thème 5 Construction et diffusion des savoirs médicaux de la MSH Paris Nord.
  3. L’histoire du jeu et des jeux prolonge les travaux du philosophe Jacques Henriot, créateur à Paris 13 d’un département des « sciences du jeu ».

Les activités de recherche de l’axe 5 se sont organisées autour de trois partenariats et deux politiques de recherche. Le partenariat avec les archives de l’AP-HP et du Val-d’Oise est étayé par un master Professionnel. Les partenariats au sein du GIS « Jeu et sociétés » (Universités Paris 13, Paris 10, Paris 4, le CNRS et FDJ), ont donné naissance à la création du site électronique Ludocorpus incluant une collection HAL. L’axe 5 a développé également des partenariats avec les membres de la ComUE SPC, en particulier dans le cadre des travaux du pôle HALL de SPC et dans celui du projet « Humanités médicales » avec les membres du Campus Condorcet, par exemple dans le cadre des Ateliers Campus Condorcet. La publication en ligne via le portail HAL-INRIA a été développée, avec la création de deux collections électroniques : la première sur « l’histoire de la santé et des maladies, l’histoire de la médecine », la seconde sur « le jeu dans tous ses états ».

La politique de recherche de l’axe 5 porte prioritairement sur la formation et le soutien à ses chercheurs, et ce, de deux manières : par l’aide à la publication et traduction des travaux des membres de l’axe et des doctorants qu’ils dirigent et par la formation de ses membres. La politique de recherche de l’axe 5 porte aussi sur le développement des relations de recherche internationale de ses membres, avec le Canada en particulier. Un colloque international a eu lieu en France et aura lieu au Canada en 2018 co-organisé par un professeur français de l’Axe 5 et un professeur canadien de l’université de Trois-Rivières.