99, avenue Jean-Baptiste Clément
01 49 40 40 75
assistant-pleiade.llshs@univ-paris13.fr

Les relations médecin-malade des temps modernes à l’époque contemporaine, Presses Universitaires du Septentrion, 2013

sous la direction de Elisabeth Belmas et Serenella Nonnis-Vigilante

Préface de Pierre Colonna et Patrice Guérin
Avant-propos de Jacques Deschamps

Entre l’usage des consilia dans les siècles modernes et le droit du malade à accéder à son dossier médical (loi du 4 mars 2002), la relation médecin-patient, individuelle et idéalisée telle que la définissait Hippocrate au Ve siècle avant J.-C., a connu d’importantes mutations. Relation sociale atypique et toujours complexe, elle revêt, en toute époque, des significations très variées en fonction du statut social de chacun des interlocuteurs. Du « paternalisme médical » aux théories du care, en passant par le concept d’humanisation de l’hôpital, la bientraitance ou la promulgation des lois de bioéthique en France, l’exercice quotidien des professionnels de la santé est jalonné de ruptures et de modifications profondes, toujours en relation avec les agendas politiques, les évolutions sociétales et les pressions médiatiques. La perspective historique et diachronique de l’ouvrage apporte un éclairage pertinent pour mieux appréhender la prise en compte des besoins et des savoirs des patients, à travers leurs relations avec le corps médical. Les auteurs réuni dans cet ouvrage, universitaires et professionnels de santé, nourrissent une réflexion toujours actuelle qui aide à démêler l’écheveau de la construction d’une histoire de la santé.

ISBN : 978-2-7574-0596-3
ISSN : 1284-565

À propos des auteurs

Élisabeth Belmas est professeur d’histoire moderne à l’université Paris 13 Sorbonne Paris Cité et membre du Centre de recherche espaces, sociétés, cultures (CRESC/Pléiade). Ses recherches portent sur l’histoire de la santé, en particulier les maladies professionnelles des temps modernes, ainsi que sur l’histoire du jeu dans la société française moderne.

Serenella Nonnis-Vigilante est historienne, membre associé du Centre de recherche espaces, sociétés, cultures (CRESC/Pléiade). Ses recherches, menées dans une approche comparatiste entre la France et l’Italie, portent sur l’histoire des politiques de santé publique et des politiques funéraires ainsi que sur l’histoire de l’hôpital et des rapports médecin-malade.

Pléiade
fr_FR
en_GB fr_FR