99, avenue Jean-Baptiste Clément
01 49 40 40 75
assistant-pleiade.llshs@univ-paris13.fr

Sade et les femmes ailleurs et autrement

sous la direction d’Anne Coudreuse et de Stéphanie Genand

Si l’œuvre de Sade, jadis clandestine, occupe aujourd’hui une place spectaculaire dans la critique, cette consécration, à la fois philosophique, éditoriale et esthétique laisse paradoxalement dans l’ombre la place problématique qu’y occupent les femmes. L’enjeu dépasse pourtant la scène biographique. Omniprésentes comme personnages, mais aussi comme objets de discours et de savoirs, les figures féminines saturent un corpus où leurs histoires, jointes aux réflexions politiques sur leur place au sein de la cité, invitent à dépasser le spectacle de leurs souffrances. Que cache l’aveuglant diptyque qui oppose Justine à Juliette ? La question, qui valorise les modèles « amphibies » et les nuances d’une représentation complexe du féminin, concerne aussi la place singulièrement dévolue à la lectrice de Sade : de l’hypothèse d’une agression à l’élaboration d’une réflexion de genre sur l’identité féminine, la réception sadienne reste un théâtre complexe où résonne, derrière la voix d’un auteur hanté par la mère et la jeune fille, le trouble d’un univers où masculin et féminin inversent épisodiquement leurs prérogatives. À l’occasion du bicentenaire de la mort du Marquis (1814-2014), « Sade et les femmes » explore un territoire méconnu de sa postérité.

Références

220 p.
ISBN : 978-2-343-02712-8
ISSN électronique : 2427-920X

Commander ce numéro

Pleiade
fr_FR
en_GB fr_FR