99, avenue Jean-Baptiste Clément
01 49 40 40 75
assistant-pleiade.llshs@univ-paris13.fr
MCFAxe 3 : Territoires, limites, margesflaminia.paddeu@univ-paris13.fr
Le statut de ce compte utilisateur est Approuvé·e

Cet utilisateur n'a encore ajouté aucune information à son profil.

  • Thèmes : agriculture urbaine ; décroissance urbaine ; environnementalisme civique ; justice environnementale ; justice alimentaire ; mouvements sociaux.
  • Territoires : Detroit ; Grand Paris ; métropoles ; New York ; quartiers défavorisés ; villes américaines.
  • Approches : géographie urbaine ; études urbaines ; humanités environnementales.
  • Méthodes : corpus francophones et anglophones ; entretiens ; observation participante/non-participante ; méthodes qualitatives; questionnaire en ligne.

Mes recherches portent sur l’engagement associatif environnemental et alimentaire dans les quartiers défavorisés des grandes métropoles aux États-Unis et en France (Detroit, New York, Grand Paris).

Mes travaux de géographie urbaine et socio-environnementale s’ancrent dans une démarche pluri-disciplinaire, croisant des méthodologies variées pour rendre compte de la fabrique urbaine dans des contextes géographiques qui le sont tout autant. C’est dans les villes américaines que j’ai mené mes premières réflexions : d’abord sur les politiques urbaines de requalification culturelle d’espaces marginaux (San Francisco), puis sur celles de patrimonialisation de la nature urbaine (New York), enfin, dans le cadre de ma thèse menée à l’ENeC (Université Paris 4 Sorbonne), sur les reconfigurations territoriales de quartiers défavorisés aujourd’hui animés par des mouvements sociaux alternatifs de justice environnementale et alimentaire (New York, Detroit).

Dans le cadre de mes recherches post-doctorales menées au LADYSS (Université Paris 7 Diderot) dans le cadre du projet CIVIC’ACT (dir. N. Blanc), j’ai exploré les territoires, les répertoires et les motifs du militantisme associatif environnemental et écologique dans le Grand Paris. J’analyse en particulier comment ce contexte favorise la mise en place d’innovations dans les modes de mobilisation et de territorialisation, instituant de nouveaux rapports à l’environnement comme objet politique.

Aujourd’hui maître de conférences à l’Université Paris 13 je mène des recherches au sein du laboratoire PLEIADE. À partir d’une étude des associations concernées par la justice alimentaire le projet « Manger en marge » souhaite interroger à la fois les pratiques et les territoires marginaux de l’alimentation dans la Métropole du Grand Paris. Il s’ancre dans des travaux à la croisée entre urban studies et radical food studies qui interrogent le lien entre alimentation, espace et marginalité.

J’ai co-fondé en 2012 la revue en ligne Urbanités, destinée à rendre accessible et à valoriser des travaux innovants portant sur les villes. En tant que membre du comité scientifique je participe à la vie de la revue et au travail de rédaction, de publication, de réalisation d’entretiens et d’organisations de rencontres.

De la crise urbaine à la réappropriation du territoire. Mobilisations civiques pour la justice environnementale et alimentaire dans les quartiers défavorisés de Detroit et du Bronx à New York, dir. C. Ghorra-Gobin (CNRS-CREDA). Thèse de Géographie, d’Aménagement et Urbanisme (2015), Paris 4 Sorbonne – ENeC UMR 8185

  • Comité de rédaction de la revue en ligne Urbanités
  • Co-Responsable du Master MEEF Géographie Université Paris 13

Pléiade
fr_FR
en_GB fr_FR