Publications 2018

Theorization and Representations in Linguistics, Cambridge Scholars Publishing. 2018

Dirigé par Viviane Arigne et Christiane Rocq-Migette

This book addresses some issues of theorization in linguistics having to do with the systems of representation used in linguistics and the relation between linguistics and cognition. The essays gathered in the first part question the very concept of metalanguage, comparing the metalanguage used in formalised languages and that of natural languages, or examining Chomsky’s theory of mental representations in relation to semantic description and analysis. In the same line of thought, another contribution endeavours to show how the notational system of a linguistic theory is part and parcel of both conceptualisation and theorisation, in an analysis based on the early development of phonetics and phonology. The second part of the volume studies the relations between linguistics and cognition seen under different angles. The first study examines how the relation between cognitive linguistics and other disciplines is conducive to confusion and divergences in the interpretation of the terminology, and is followed by a discussion of the origins and development of prototype theory in psychology and its transfer in linguistics by cognitive semanticists. The last two chapters study how mental operations are expressed in language, analysing the cognitive processes of deductive vs. abductive inference on the one hand, and the metarepresentation of utterance acts by assertive shell-nouns on the other hand.

Table des matières

Flyer

Le Corps du roi. Incarner l’État de Philippe Auguste à Louis-Philippe, Perrin. 2018

Stanis Perez

Professeur agrégé et habilité à diriger des recherches en histoire, Stanis Perez est coordonnateur de recherche à la Maison des sciences de l’homme Paris-Nord. Il participe également au DU d’histoire de la médecine à l’université Paris-Descartes. Il est notamment l’auteur de La Santé de Louis XIV. Une biohistoire du Roi-Soleilet de Histoire des médecins. Artisans et artistes de la santé de l’Antiquité à nos jours, parus chez Perrin.
Le premier ouvrage qui appréhende la monarchie française à travers le prisme d’un élément fondamental : le corps de nos souverains.

Féminismes quatrième génération. Textes, corps, signes. Revue Itinéraires. Littérature, textes, cultures N° 2017-2. 2017

Itinéraires. Littérature, textes, cultures, n° 2017-2

Sous la direction de Stéphanie Pahud et Marie-Anne Paveau

Mars 2018, en ligne, https://journals.openedition.org/itineraires/3765

Présentation du numéro

Une nouvelle sémiotique féministe émerge en ce début de XXIe siècle, issue des contextes sociaux et politiques contemporains ainsi que des nouvelles donnes internationales et intersectionnelles du militantisme féministe : on voit apparaître de nouveaux signes, de nouveaux textes, de nouveaux discours, de nouveaux slogans, de nouveaux symboles. Ce numéro explore la variété de ce renouvellement en examinant les dispositifs mis en place par les jeunes militant·e·s dont l’éducation féministe s’est faite avec Internet, le genre et l’intersectionnalité.

A new feminist semiotics appears at the beginning of the twenty-first century, emerging from contemporary social and political contexts as well as new international and intersectional feminist militancy: new signs, new texts, new discourses, new slogans, new symbols. This issue explores the variety of this renewal by examining the devices produced by young activists whose feminist education was done with the Internet, gender and intersectionality.

Image : 22 Marcha das vadias 2013. Par Alan de Souza. CC BY-NC-SA 2.0. Source : Flickr.

Biographie et fiction. Revue Itinéraires. Littérature, textes, cultures N° 2017-1. 2018

Sous la direction de Françoise Palleau et Lou Rowan

Si les rapports qu’entretiennent l’histoire et la biographie d’une part, et la littérature et les récits de vie d’autre part, ont été depuis longtemps banalisés, ce numéro d’Itinéraires explore des questions qui sont au point de rencontre de cette double relation entre biographie et fiction, biographie et histoire, afin d’examiner les liens entre la biographie et les arts tels que la littérature, le cinéma et la bande dessinée. Le numéro s’inscrit dans la continuité des recherches sur la biographie et l’autobiographie menées à l’université Paris 13, depuis les travaux pionniers de Philippe Lejeune.

Although the affinities connecting history and biography with literature and memoirs have long been covered, this issue of Itineraries seeks to explore questions on the borderline of the twofold relationship between biography and fiction, biography and history, in order to re-examine the connections between biography and such arts as literature, cinema, and graphic fiction. The issue follows up on the research on biography and autobiography conducted at University Paris 13, in the wake of Philippe Lejeune’s pioneering works.

Simone Boisecq, la période sauvage 1946-1960 – PURH, 2018

Dirigé par Anne Longuet Marx

Résumé de l’éditeur

Simone Boisecq (1922-2012), artiste majeure de la sculpture de la seconde moitié du XXe siècle, fait l’objet d’une attention grandissante des historiens de l’art et des musées. Ce volume porte sur sa période dite « sauvage » de 1946 à 1960 : originalité des thématiques, choix des matériaux, relation aux arts premiers et à la littérature.

Auteurs et autrices

Mathilde Desvages, David Liot, Claire Maingeon, Marie-Hélène Montout-Richard, Nikoleta Tsagkari et Juliette Vion-Dury.

Préface d’Antoinette Le Normand-Romain.

Plus de détails sur le site de l’éditeur

Les voix du lecteur dans la presse française au XIXe siècle, PULIM. 2018

Dirigé par Elina Absalyamova et Valérie Stiénon

Présentation de l’éditeur

S’inscrivant dans l’intérêt de la collection « Mediatextes » pour les formes et les fonctions de la presse (reportage, périodique illustré, question du populaire), ce volume propose une réflexion collective sur un aspect de la communication médiatique jusqu’ici peu considéré : la présence des voix des lecteurs, authentiques ou inventées, dans les pages des périodiques au XIXe siècle.

L’époque constitue un moment majeur de réorganisation des lectorats, avec l’émergence de l’ère médiatique, l’apparition de nouveaux publics et la structuration d’un espace social initialement surveillé par les autorités. Entre la visibilité d’interlocuteurs-vedettes donnée à certaines personnalités comme Eugène Sue, Alexandre Dumas ou Timothée Trimm et l’invention de genres d’écriture inspirés de la causerie, de la chronique, de la correspondance et du courrier du cœur, les paroles des lecteurs accompagnent significativement les transformations de la presse jusqu’à la Grande Guerre.

Les contributions réunies ici explorent ce sujet sous des angles complémentaires, tantôt de manière transversale dans les discours et les thématiques, tantôt grâce à des études de cas choisies pour leur représentativité. L’ensemble met au jour des pratiques professionnelles ou individuelles, trace des repères chronologiques et convoque des méthodes d’analyse utiles pour rendre compte d’un siècle où l’interactivité médiatique, si elle n’est pas encore conceptualisée, initie néanmoins une vision de l’espace public qui prépare activement la culture transmédiatique contemporaine.

Sommaire

Introduction. Pour une étude des voix du lecteur en régime médiatique (Elina Absalyamova & Valérie Stiénon)

Emergence et continuité des lectorats
  • Ariel, journal du monde élégant (1836) et ses lecteurs (Aurélia Cervoni)
  • La voix des ouvriers : Les Mystères de Paris, espace de dialogue entre Eugène Sue et ses lecteurs ? (Anaïs Goudmand )
  • Du Papillon pour les dames au Conseiller pour les femmes : les voix de femmes dans la presse féminine lyonnaise sous la Monarchie de Juillet (Mélanie GuÉrimand)
  • Les voix lointaines du jeune lecteur dans la presse de jeunesse du XIXe siècle : entre lectorat effectif à créer et sujet idéal à former (Amélie Calderone)
  • Une pluie de lettres venues de partout : le lecteur étranger dans la presse  de la fin du XIXe siècle (Yuri Cerqueira Dos Anjos)
Vedettes et lecteurs
  • Le premier venu ? Éléments d’analyse du lectorat du Mousquetaire d’Alexandre Dumas (Sarah Mombert)
  • L’autre nom d’Aurore Dupin : Blaise Bonnin, lecteur de George Sand (Nicolas Estournel)
  • Sur la première des Lettres de mon moulin, ou les voix du lecteur dans L’Événement (1865-1866) (Jérémy Naïm)
  • « Ce que le facteur m’a apporté… » Timothée Trimm et ses lecteurs (Amélie Chabrier)
Circulations et constructions des discours
  • Lecteurs truqués : sur la fabrique médiatique du lectorat au XIXe siècle (Valérie Stiénon)
  • Les voix du lecteur de faits divers dans le journal : approche énonciative (Laetitia Gonon)
  • « Notre téléphone », une rubrique de La Nouvelle Rive Gauche/Lutèce en tant que chambre d’écho (Elina Absalyamova)
  • Donner sa langue aux lecteurs du Chat noir (Caroline Crépiat)
  • Le lecteur des périodiques artistiques et littéraires fin-de-siècle : une voix idéale ? (Alexia Kalantzis)
  • On lit (ce) qu’on lit : voix du lecteur professionnel dans la rubrique de revue des journaux au XIXe siècle (Yoan Vérilhac)
(Re)définitions et fonctions du médiatique
  • Du « petit journal » à la « petite revue ». Matérialité et communication dans la petite presse fin-de-siècle (Julien Schuh)
  • La publicité révélatrice de l’influence des lecteurs sur les stratégies éditoriales et économiques des petites revues. Le cas de La Plume (1889-1899) (Alexia Vidalenche)
  • Le petit lecteur illustré (Guillaume Pinson)
  • Du média à l’intermédiaire : le courrier du cœur comme espace de rencontre. L’exemple du courrier de Midinette (Claire-Lise Gaillard)

En savoir +

> Plus de détails sur le site de l’éditeur

> Sommaire et bon de commande