Publications 2017

Regards sur la critique de la littérature pour la jeunesse, Strenæ. Recherches sur les livres et objets culturels de l’enfance, nº12. 2017

Mathilde Lévêque et Virginie Meyer (dirs.)

Sommaire

Dossier thématique
  • Mathilde Lévêque et Virginie Meyer : Introduction
  • Francis Marcoin : Deux formes anciennes de la critique, l’éloge public et la correspondance privée
  • Cécile Boulaire : La critique périodique de livres pour enfants depuis l’après-guerre
  • Claudine Hervouët : « T’inquiète pas ma cocotte ! » ou L’analyse critique et La Revue des livres pour enfants
  • Isabelle Nières-Chevrel : Quand l’Université se saisit de la littérature d’enfance et de jeunesse,
  • Sonia de Leusse : Les booktubers, nouveaux critiques ?
  • Elisabeth Roux : La critique de la littérature pour la jeunesse dans la revue InterCDI
  • Marianne Berissi : Au cœur de l’image. La revue Hors Cadre[s]
  • Florence Gaiotti et Guillemette Tison : Une critique souterraine : le Prix du roman jeunesse
  • Alice Brière-Hacquet : Twilight : une critique en clair-obscur
  • Agnieszka Wandel : Le documentaire pour la jeunesse en Pologne avant et après 1989 : terminologie et critique
  • Bérénice Waty : Des maternelles jurés au Prix des Incorruptibles : une critique littéraire en herbe ?
Fonds d’archives et collections
Varia
  • Christophe Meunier : Images de l’urbain dans les albums pour enfants
Comptes rendus
  • Éléonore Hamaide-Jager : Euriell Gobbé-Mévellec, L’Album contemporain et le théâtre de l’image. Espagne, France
  • Sibylle Lesourd : Isabelle de Peretti, Béatrice Ferrier (dir.), Théâtre d’enfance et de jeunesse : de l’hybridité à l’hybridation
  • Bounthavy Suvilay : Anne Besson, Nathalie Prince, Laurent Bazin (dir.), Mondes fictionnels, mondes numériques, mondes possibles : adolescence et culture médiatique
  • Patricia Mauclair : Verónica Sierra Blas, Paroles orphelines – Les enfants et la guerre d’Espagne

>Pour lire le numéro, cliquer ici.

Enfants sauvages: savoirs et représentations, Hermann. 2017

de Mathilde Lévêque et Déborah Lévy-Bertherat (dirs.)

Mi-homme mi-bête, l’enfant sauvage évolue en marge de l’humanité, aux confins de l’animalité, et fait l’objet d’une inépuisable fascination. Cet être vierge de toute éducation, sans mémoire ni avenir, n’a cessé de remettre en question les frontières biologiques, éthiques et religieuses de l’homme, et a bouleversé nos connaissances dans les domaines de l’acquisition du langage, de l’élaboration de la pensée et de l’établissement des relations sociales. Souvent victime de violences et capable de comportements agressifs, cette figure tragique a nourri un imaginaire prolifique, où se trouvent réactivés aussi bien les mythes de héros et de dieux nourris par des bêtes que ceux des monstres hybrides. S’appuyant sur différentes interprétations anthropologiques, médicales, psychiatriques et biologiques, le présent ouvrage explore l’évolution des représentations de l’enfant sauvage dans la littérature et les arts jusqu’aux créations les plus actuelles.

Cet ouvrage a été publié avec le soutien de la structure fédérative “Délivrez-nous du livre”.

Auteurs

Directeurs de publication

  • Mathilde Lévêque est maître de conférences en littérature à l’université Paris 13 – Sorbonne Paris Cité, et membre de l’équipe Pléiade (EA 7338).
  • Déborah Lévy-Bertherat est maître de conférences en littérature comparée à l’ENS (Paris) et membre du CRRLPM.

Contributeurs

Aurélie BÉVIÈRE, Jaine CHEMMACHERY, Julia DOUTHWAITE, Christine FERLAMPIN-ACHER, Thierry GINESTE, Gaëlle HERSENT, Betty HEURTEBISE, Dominique LESTEL, Matthieu LETOURNEUX, Mathilde LÉVÊQUE, Déborah LÉVY-BERTHERAT, Richard NASH, Irini-Despina PAPAIKONOMOU, Emilie PICHEROT, Franck RAMUS, Céline ROUSSEL, Anne SINHA, Lucienne STRIVAY, Jean TRINQUIER, Françoise ZAMOUR.

Lien

http://www.editions-hermann.fr/5131-enfants-sauvages.html

Barthes en revues : effets de série, contexte et réception (1942-1980), nº3. 2017

de Jaqueline Guittard & Magali Nachtergael (dir.)

À passer Barthes en revues, nous nous sommes donné comme projet de restituer une parole dans son actualité, qu’il s’agisse du contexte de sa production comme des modalités de sa réception. On a cherché à mesurer l’effet de sérialité dans le progrès d’une pensée et d’une écriture, de mettre au jour la façon dont les articles, les critiques et les chroniques peuvent donner naissance à un ouvrage (Mythologies et Essais critiques, par exemple). S’il est arrivé que Barthes publie dans des magazines, il en lisait aussi et y puisait un matériau abondant : Match et Elle ont alimenté de façon notoire les Mythologies tandis que Rolling StonePhoto et les hors-séries du Nouvel Observateur ont fourni les photographies autour desquelles La Chambre claire a été élaborée. Le présent volume « Roland Barthes en revues » s’attaque donc en forme de clin d’œil tautologique à la production de Barthes dans les revues qui ont constitué les soubassements de sa pensée critique. Plusieurs contributions sont le fait de jeunes chercheurs, d’autres celles de chercheurs confirmés, chacun apportant un point de vue sur la figure d’un intellectuel au parcours en apparence morcelé et qui pourtant trace de puissants sillons théoriques rendus visibles et cohérents par la chronologie des parutions. Ces lignes de force ont plusieurs assises, le théâtre d’abord, la littérature et le discours de la presse ensuite, jusqu’à s’élargir à une sociologie du quotidien et l’esthétique.

Sommaire

  • Jaqueline GUITTARD & Magali NACHTERGAEL, « Avant-propos »
  • Khalid LYAMLAHY, « Le premier Barthes en revue : sur les traces des années Existences. »
  • Andy STAFFORD, « Roland Barthes, journaliste de gauche. Les Lettres nouvelles et Théâtre Populaire, 1953-1956. »
  • Jaqueline GUITTARD, « Roland Barthes, lecteur de la presse populaire illustrée. »
  • Hessam NOGHREHCHI, «  Roland Barthes et les Annales. »
  • Fanny LORENT & Thomas FRANCK, « Le projet sémiologique de Barthes dans la revue Communications. »
  • Magali NACHTERGAEL, « Roland Barthes et les petites revues. De la publication à l’exposition. »
  • Simon BOUDVIN, Louise HERVÉ & Chloé MAILLET, « Existences »
  • Suk-Hee JOO, « La parole de Roland Barthes dans la presse masculine : de la figure subjective au “mythe contemporain”. »
  • Guido Mattia GALLERANI, « “Je ne suis pas…” : les entretiens de Barthes dans la presse petite-bourgeoise. »

Lien

Lire la revue en ligne dans son intégralité