Plurimédialité

« Formes et enjeux de l’adaptation théâtrale de Maupassant par Françoise Dô, Boule de Suif, tribute to Maupassant », par Axel Arthéron (Université des Antilles)

Dans le cadre du séminaire de l’axe 4 de Pléiade consacré à la plurimédialité, Véronique Bonnet présentera une conférence d’Axel Arthéron, consacrée à l’adaptation théâtrale de Maupassant par Françoise Dô, Boule de Suif, tribute to Maupassant. Ce spectacle constitue la première adaptation de l’œuvre de Maupassant dans le champ littéraire et théâtral caribéen francophone, et il s’agira d’étudier les enjeux contemporains de ces effets de transposition et d’imprégnation.

En raison de la situation actuelle en Martinique, Axel Arthéron ne pourra malheureusement pas être présent parmi nous à l’université comme prévu. La conférence se fera par visioconférence, mercredi 1er décembre, de 14h30 à 16h30.

Le lien Zoom : https://zoom.us/j/8079136997?pwd=cE1xY1dGRlhiZklQcEovaEs2QjJiZz09

ID de réunion : 807 913 6997
Code secret : 042755

Dossier de présentation de Boule de Suif, Tribute to Maupassant

Télécharger dossier

Résumé de la communication d’Axel Arthéron

Télécharger resumé

Séance du Séminaire “Plurimédialité” (Axe 4 du laboratoire)

Programme

10h-11h, salle D 300. Conférence de Pascale Hellégouarc’h intitulée “Tissage intermédial : l’exemple de Nymphéas noirs de Michel Bussi”.

12h-14h, La Chaufferie. Récital “Jazz Poetry”, spectacle donné par la compagnie Korpuscul et précédé d’une introduction de présentation par Frédéric Sylvanise.


Conçu comme un récital poétique autour de la poésie jazz et blues, Jazz Poetry est né de la découverte de Langston Hughes, poète africain-américain et figure incontournable de la renaissance d’Harlem. Explorant également des textes d’auteurs francophones et anglophones tels que Jack Kerouac, Georges Henein, Raymond Queneau et Boris Vian, le spectacle donne à voir et à entendre l’étonnante musicalité de ces poèmes et la quête de liberté qu’ils expriment. Les interprètes convoquent la puissance évocatrice du blues et la légèreté du jazz en puisant dans la danse, le slam, les percussions corporelles… Un spectacle intimiste qui se situe entre le concert, le spectacle de théâtre et la conférence gesticulée.

Aurélie Rousselet : voix, chant, ukulele
Guillaume Dubois : clarinette basse, saxophone, percussions
Stéphane Rotenberg : mise en scène
Un aperçu du projet : http://www.korpuscul.com/jazzpoetry

Cet événement est organisé en partenariat avec l’Institut Medialect et avec le service culturel de l’Université Paris 13.

Pléiade