architecture

Jeudi 20 avril 2023 (18h-19h30) : Conférence de Claire Ollagnier (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne) : « À l’intérieur. La demeure comme miroir de l’intime »

Conférence de Claire Ollagnier (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne) : « À l’intérieur. La demeure comme miroir de l’intime ».

Résumé : À la fin du XVIIe siècle, l’intime n’étant pas un constituant majeur de la vie des hommes et des femmes, il n’est pas mis en œuvre dans la demeure. Il est rare à cette époque que les pièces soient affectées à un usage unique, la chambre elle-même revêt une double fonction : recevoir et dormir. Un siècle plus tard, les pratiques sociales ont changé et l’on n’habite plus l’espace domestique de la même manière. Les pièces se sont multipliées et diversifiées (cabinets de toilette, garde-robes, boudoirs, chambres…) ; elles ne sont plus ouvertes à tous et abritent désormais une sociabilité choisie. Cette conférence propose une exploration de la demeure au fil du XVIIIe siècle, une promenade visant à montrer les évolutions à la fois architecturales et sociales qui conduisent à l’émergence progressive de la notion d’intimité.

Il s’agit de la 1e séance du nouveau Cycle de conférences du GIS Sociabilités : « La sociabilité dans tous ses états : intimité, plein air, horizons lointains », organisé en partenariat avec le Musée Cognacq-Jay.

Conférence en présentiel au musée déjà complète.

Inscription possible par Zoom : gis.sociabilites@gmail.com

Détails sur le site du GIS Sociabilités.

Les 2 autres séances auront lieu le 1er juin et le 22 juin.

Liens :

https://www.univ-brest.fr/gis-sociabilites/menu/Activit%C3%A9/Programme-2023

https://www.museecognacqjay.paris.fr/le-musee/ne-pas-manquer/cycle-de-conferences

Simone Boisecq , SimoneBoisecq / Anne Longuet Marx, collection Paroles d’artiste, Fage Eds. 2020

Simone Boisecq, collection Paroles d’artiste, Fage Eds. 2020

de Simone Boisecq / Anne Longuet Marx

Présentation

Propos , entretiens et notations de l’artiste sur sa production et les processus de création.

Lien vers l’éditeur

Dernières publications

 Inculte. Collectif littéraire.

Inculte Collectif littérairePresses Universitaires du Septentrion, collection « Perspectives » Présentation Auteurs : Jean-Marc Baud. Postface de Mathieu Larnaudie Éditeur/trice(s) : Presses Universitaires du…

Lire la suite

Le manifeste à travers les arts : devenirs d’un genre indiscipliné. Revue Itinéraires. Littérature, textes, cultures N° 2018-1. 2018

Itinéraires. Littérature, textes, cultures, no 2018-1

Sous la direction de Camille Bloomfield et Audrey Ziane

Septembre 2018, en ligne, https://journals.openedition.org/itineraires/4097

Présentation du numéro

Littérature, arts plastiques, cinéma, poésie, théâtre, architecture : tous les domaines de la création ont pour objet commun le manifeste. Texte-action protéiforme et iconoclaste, il s’inscrit à la fois dans l’histoire de sa discipline tout en bousculant ses codes, en un geste performatif d’indiscipline. Véritable « agent provocateur », remède contre la normativité qui a connu son heure de gloire à l’époque des avant-gardes, le manifeste est d’abord le texte par excellence de l’engagement de l’artiste, de l’utopie et de la révolte, questionnant sans cesse les entrelacs de l’artistique et du politique.
Ses usages contemporains, néanmoins, invitent à questionner la forme même du genre et sa subversion fondamentale : pratiqué souvent en solitaire plutôt qu’en groupe, transformé en installation, performance ou catalogue d’exposition, voire détourné à des fins publicitaires, le manifeste véhicule une imagerie de la protestation qui se fait parfois mise en scène et par là, remise en question de tout ce qu’il entendait initialement rejeter. À qui profite le manifeste ? Quels discours et engagements sert-il ? Lui est-il encore possible d’être indiscipliné ? C’est à ces questions que tente de répondre le présent numéro.