Itinéraires, LTC

Discours animal. Langages, interactions, représentations. Itinéraires. LTC, n° 2020-2

Discours animal. Langages, interactions, représentations

Itinéraires. Littérature, textes, cultures, n° 2020-2

Sous la direction de Laura Goudet, Marie-Anne Paveau et Catherine Ruchon

Décembre 2020, en ligne et en accès ouvert : https://journals.openedition.org/itineraires/6587

Présentation du dossier

Les frontières spécistes évoluent à l’aune des courants animalistes et débats sur le droit animal, et l’humain reprend sa place d’animal parmi les autres. De même, les formes de langage animal sont dessinées et affinées par le filtre de disciplines comme la zoologie, l’anthropologie, ou même l’éthologie ou la zoosémiotique, de sorte que l’opposition humain-animal s’estompe. Dans ce numéro se sont rassemblé·e·s des chercheur·e·s qui donnent la parole aux animaux en tentant de comprendre leur point de vue. Linguistes, sémioticien·ne·s, philosophes ou encore spécialistes de littérature, ce sont autant de voix qui portent une linguistique au-delà de l’humain.

Sommaire

Laura Goudet, Marie-Anne Paveau et Catherine Ruchon
Écouter les animaux parler. Présentation du numéro

Paroles animales en littérature

Aude Volpilhac
« Le rossignol trouvera bon de parler lui-même de soi-même ». Discours animal et subversion libertine dans les États et Empires de la Lune du Soleil de Cyrano de Bergerac

Élisabeth Plas
« (Ainsi parlent les araignées) » : Les prosopopées sans anthropocentrisme de l’histoire naturelle romantique

Sophie Milcent-Lawson
Imaginaires zoolinguistiques : des langues animales dans la fiction littéraire

Maria do Rosário Girão Ribeiro Dos Santos
Chiens sentients : du langage émotif au discours critique

D’une faculté de langage des animaux

Mouhamadou El Hady Ba
Sapiens Animalis. La pensée spécifie-t-elle l’humain ?

Marie-Anne Paveau et Catherine Ruchon
La linguistique et le langage animal. Résistances, décentrements, propositions

Chloé Mondémé
Une linguistique au-delà de l’humain ?

Anthropomorphismes et zoo-anthroponymies

Irina Kor Chahine
De l’animalisation à la neutralisation : fonctionnement des verbes de bruit associés aux animaux

Elsa Eskenazi et Marie-Anne Paveau
Les affichettes d’animaux perdus. Discursivité, agentivité, anthroponymie

Lian Chen
Les stéréotypes dans la zoo-anthroponymie française et chinoise

Prochain numéro

2020-3 : Le rap : une poésie de performance

Les cultures du chapitre. Itinéraires. LTC, n° 2020-1. 2020

Itinéraires. LTC

Les cultures du chapitre. Itinéraires. LTC, n° 2020-1. 2020

Itinéraires. Littérature, textes, cultures, n° 2020-1

Sous la direction de Claire Colin, Camille Koskas et Jérémy Naïm

Itinéraires. LTC

Octobre 2020, en ligne et en accès ouvert : https://journals.openedition.org/itineraires/7256

Présentation du dossier

Que devient l’acte de diviser lorsqu’on le rapporte à la diversité de ses pratiques ? Unité en apparence homogène, le chapitre est interrogé dans ce numéro à travers la variété de ses réalisations : chapitrage du roman, d’un DVD, d’une série télévisée, d’une bande dessinée, mais aussi découpage d’une pièce de théâtre ou d’un recueil de nouvelles, et quelques autres encore. Ces opérations de division peuvent-elles se réduire à un seul et même modèle de découpage ? Chacun des articles réunis tente, pour les domaines mentionnés, de faire émerger une culture de la division, que ce soit à travers des études de cas ou des études transversales.

Textes de Marc Douguet, Dimitri Garncarzyk, Jérémy Naïm, Hélène Baty-Delalande, Camille Koskas, Clémentine Hougue, Aurélien Lorig, Aude Leblond, Alain Boillat, Raphaël Luis, Anaïs Goudmand, François Jost, Olivier Caïra.

Rubrique Varia

Mathias Kusnierz, « Expérimenter en langues, 2. L’intraduction : défiguration et valeur politique du langage »
Servanne Monjour, « “Chercher les forces obliques” : poétique anamorphique dans l’œuvre photolittéraire de Lydia Flem »

Corps masculins et nation : textes, images, représentations. Revue Itinéraires LTC, n° 2019-2 et 3. 2019

Corps masculins et nation : textes, images, représentations. Revue Itinéraires LTC, n° 2019-2 et 3. 2019

Itinéraires. Littérature, textes, cultures, n° 2019-2 et 3

Sous la direction de Sergio Coto-Rivel, Cécile Fourrel de Frettes et Jennifer Houdiard

Itinéraires. LTC

Décembre 2019, en ligne et en accès ouvert : https://journals.openedition.org/itineraires/6246

Depuis une dizaine d’années les études sur le genre et les masculinités gagnent de la place dans le paysage académique français, malgré l’opposition de ceux qui dénoncent une manipulation idéologique de la part des universitaires, dans le but de défaire le genre organisant les modes de fonctionnement sociaux et les rapports de domination. Dans ce contexte de remise en cause des luttes pour l’égalité femmes-hommes et pour les droits des personnes LGBTIQ, ce numéro double d’Itinéraires entend proposer un point de vue critique sur nos sociétés contemporaines pour faire émerger différentes approches de ce que l’on place traditionnellement sous le terme de « masculinité ». Tout en favorisant une démarche interdisciplinaire, qui permet de mettre en regard des productions littéraires et iconographiques de différentes aires géographiques et linguistiques, ce dossier se centre sur un aspect essentiel dans le processus de construction du masculin : le rapport au corps et le lien avec la nation.

Textes de Mélanie Texier, Sophie Bonadè, Sarah Porcheron, Jean-Christophe Corrado, Maria Chiara Gnocchi, Delphine Peiretti-Courtis, Pierre Damamme, Évelyne Coutel, Viria Delgadillo, Robin Hopquin, Jules Sandeau, Brigitte Bastiat, Emmanuel Le Vagueresse, Georges Letissier, Juliette Ledru et Stefano Genetti.

La “renaissance littéraire” africaine en débat. Revue Itinéraires LTC, n° 2019-1. 2019

Image d'accroche du numéro 2019-2

La “renaissance littéraire” africaine en débat. Revue Itinéraires LTC, n° 2019-1. 2019

Itinéraires. Littérature, textes, cultures, n° 2019-1

Sous la direction de Wilfried Idiatha, Aurélie Journo et Magali Nachtergael

Image d'accroche du numéro 2019-2

Juillet 2019, en ligne : https://journals.openedition.org/itineraires/5620

Présentation du numéro

De nombreux auteurs africains ont connu une visibilité accrue sur la scène littéraire internationale au tournant du XXIe siècle tandis que sur le continent ont émergé des revues littéraires, des maisons d’édition locales ou des collectifs d’écrivains qui semblent témoigner d’une vitalité littéraire et créatrice retrouvée. Ces phénomènes ont été relayés dans les médias et par les critiques à travers les expressions de « renaissance » ou de renouveau (« renewal ») littéraires. Si le thème de la migration occupe une place toujours importante, de nouveaux thèmes ont fait leur apparition et des genres souvent sous-représentés ou considérés comme mineurs, science-fiction, roman sentimental ou roman policier, se sont vus réinvestis par de nombreux écrivains. Ce numéro explore les diverses facettes de la production littéraire africaine anglophone et francophone du début du XXIe siècle en vue de mettre au jour ce que l’expression de « renaissance littéraire » recouvre.

Les imaginaires de la traduction. Revue Itinéraires. Littérature, textes, cultures N° 2018-2 et 3. 2019

Les imaginaires de la traduction. Revue Itinéraires. Littérature, textes, cultures N° 2018-2 et 3. 2019

Itinéraires. Littérature, textes, cultures, n° 2018-2 et 3

Sous la direction de Christina Bezari, Riccardo Raimondo et Thomas Vuong

Itinéraires. Littérature, textes, cultures, no 2018- 2 et 3 (2019)

Janvier 2019, en ligne, https://journals.openedition.org/itineraires/4504

Comment décrire et identifier l’ensemble des caractéristiques d’une traduction ? Comment le critique peut-il sonder tout ce qui existe au-delà et en deçà du texte traduit ? On propose ici de nouveaux outils théoriques pour distinguer les « imaginaires de la traduction » qui permettent d’envisager, d’un côté, la subjectivité de qui traduit (imaginaires des traducteurs et traductrices), de l’autre, les diverses conceptions et représentations de la traduction (imaginaires du traduire) impliquées dans le transfert et la transmission de textes d’un univers linguistique à l’autre. Dans les articles rassemblés ici, cette notion a été étudiée au prisme des langues européennes au sens large et des plus importantes théories traductologiques.

Introduction au numéro par Christina Bezari, Riccardo Raimondo et Thomas Vuong

La théorie des imaginaires de la traduction
The Theory of the Imaginaries of Translation

Le manifeste à travers les arts : devenirs d’un genre indiscipliné. Revue Itinéraires. Littérature, textes, cultures N° 2018-1. 2018

Itinéraires. Littérature, textes, cultures, no 2018-1

Sous la direction de Camille Bloomfield et Audrey Ziane

Septembre 2018, en ligne, https://journals.openedition.org/itineraires/4097

Présentation du numéro

Littérature, arts plastiques, cinéma, poésie, théâtre, architecture : tous les domaines de la création ont pour objet commun le manifeste. Texte-action protéiforme et iconoclaste, il s’inscrit à la fois dans l’histoire de sa discipline tout en bousculant ses codes, en un geste performatif d’indiscipline. Véritable « agent provocateur », remède contre la normativité qui a connu son heure de gloire à l’époque des avant-gardes, le manifeste est d’abord le texte par excellence de l’engagement de l’artiste, de l’utopie et de la révolte, questionnant sans cesse les entrelacs de l’artistique et du politique.
Ses usages contemporains, néanmoins, invitent à questionner la forme même du genre et sa subversion fondamentale : pratiqué souvent en solitaire plutôt qu’en groupe, transformé en installation, performance ou catalogue d’exposition, voire détourné à des fins publicitaires, le manifeste véhicule une imagerie de la protestation qui se fait parfois mise en scène et par là, remise en question de tout ce qu’il entendait initialement rejeter. À qui profite le manifeste ? Quels discours et engagements sert-il ? Lui est-il encore possible d’être indiscipliné ? C’est à ces questions que tente de répondre le présent numéro.

Littératures expérimentales. Écrire, performer, créer à l’ère numérique. Itinéraires. Littérature, textes, cultures N° 2017-3. 2018

Itinéraires. Littérature, textes, cultures, n° 2017-3

Sous la direction de Magali Nachtergael

Juin 2018, en ligne, https://journals.openedition.org/itineraires/3708

Féminismes quatrième génération. Textes, corps, signes. Revue Itinéraires. Littérature, textes, cultures N° 2017-2. 2017

Itinéraires. Littérature, textes, cultures, n° 2017-2

Sous la direction de Stéphanie Pahud et Marie-Anne Paveau

Mars 2018, en ligne, https://journals.openedition.org/itineraires/3765

Présentation du numéro

Une nouvelle sémiotique féministe émerge en ce début de XXIe siècle, issue des contextes sociaux et politiques contemporains ainsi que des nouvelles donnes internationales et intersectionnelles du militantisme féministe : on voit apparaître de nouveaux signes, de nouveaux textes, de nouveaux discours, de nouveaux slogans, de nouveaux symboles. Ce numéro explore la variété de ce renouvellement en examinant les dispositifs mis en place par les jeunes militant·e·s dont l’éducation féministe s’est faite avec Internet, le genre et l’intersectionnalité.

A new feminist semiotics appears at the beginning of the twenty-first century, emerging from contemporary social and political contexts as well as new international and intersectional feminist militancy: new signs, new texts, new discourses, new slogans, new symbols. This issue explores the variety of this renewal by examining the devices produced by young activists whose feminist education was done with the Internet, gender and intersectionality.

Image : 22 Marcha das vadias 2013. Par Alan de Souza. CC BY-NC-SA 2.0. Source : Flickr.

Biographie et fiction. Revue Itinéraires. Littérature, textes, cultures N° 2017-1. 2018

Sous la direction de Françoise Palleau et Lou Rowan

Si les rapports qu’entretiennent l’histoire et la biographie d’une part, et la littérature et les récits de vie d’autre part, ont été depuis longtemps banalisés, ce numéro d’Itinéraires explore des questions qui sont au point de rencontre de cette double relation entre biographie et fiction, biographie et histoire, afin d’examiner les liens entre la biographie et les arts tels que la littérature, le cinéma et la bande dessinée. Le numéro s’inscrit dans la continuité des recherches sur la biographie et l’autobiographie menées à l’université Paris 13, depuis les travaux pionniers de Philippe Lejeune.

Although the affinities connecting history and biography with literature and memoirs have long been covered, this issue of Itineraries seeks to explore questions on the borderline of the twofold relationship between biography and fiction, biography and history, in order to re-examine the connections between biography and such arts as literature, cinema, and graphic fiction. The issue follows up on the research on biography and autobiography conducted at University Paris 13, in the wake of Philippe Lejeune’s pioneering works.

Pléiade