publication

Féminismes quatrième génération. Textes, corps, signes. Revue Itinéraires. Littérature, textes, cultures N° 2017-2. 2017

Itinéraires. Littérature, textes, cultures, n° 2017-2

Sous la direction de Stéphanie Pahud et Marie-Anne Paveau

Mars 2018, en ligne, https://journals.openedition.org/itineraires/3765

Présentation du numéro

Une nouvelle sémiotique féministe émerge en ce début de XXIe siècle, issue des contextes sociaux et politiques contemporains ainsi que des nouvelles donnes internationales et intersectionnelles du militantisme féministe : on voit apparaître de nouveaux signes, de nouveaux textes, de nouveaux discours, de nouveaux slogans, de nouveaux symboles. Ce numéro explore la variété de ce renouvellement en examinant les dispositifs mis en place par les jeunes militant·e·s dont l’éducation féministe s’est faite avec Internet, le genre et l’intersectionnalité.

A new feminist semiotics appears at the beginning of the twenty-first century, emerging from contemporary social and political contexts as well as new international and intersectional feminist militancy: new signs, new texts, new discourses, new slogans, new symbols. This issue explores the variety of this renewal by examining the devices produced by young activists whose feminist education was done with the Internet, gender and intersectionality.

Image : 22 Marcha das vadias 2013. Par Alan de Souza. CC BY-NC-SA 2.0. Source : Flickr.

Como era fabuloso o meu francês! Imagens e imaginários da França no Brasil (séculos XIX-XXI) – Rio de Janeiro, Fundação Casa de Rui Barbosa. 2017

Dirigé par Olivier Compagnon, Anaïs Fléchet et Silvia Capanema P. de Almeida

Symbole de modernité politique et culturelle, mais aussi objet de fantasmes, rejets et caricatures, la France occupe une place centrale dans l’imaginaire brésilien depuis le XIXe siècle. De l’onde de choc provoquée par la révolution de 1789 à la fascination exercée par Brigitte Bardot sur toute une génération de cinéphiles, ce livre explore les multiples images de la France au Brésil, sans oublier les stéréotypes des « français qui ne se lavent pas » ou des « cocottes » de Montmartre qui hantent la Belle Époque carioca. Réunissant historiens, historiens de l’art et anthropologues, il analyse la diversité des acteurs sociaux et des dynamiques politiques et culturelles à l’œuvre dans la construction de ce regard étranger, qui traverse les domaines savant et populaire, évolue dans le temps et éclaire, en miroir, l’histoire de la brasilidade.

Símbolo de modernidade política e cultural, mas também objeto de fantasias, caricaturas e até mesmo de rejeição, a França ocupa um lugar central no imaginário brasileiro especialmente a partir da virada do século XVIII para o XIX. Do impacto da revolução de 1789 ao fascínio suscitado por Brigitte Bardot em toda uma geração de cinéfilos, este livro explora as múltiplas imagens da França no Brasil, sem esquecer os estéreotipos dos “franceses que não tomam banho” ou das “cocotes” de Montmartre que fascinavam a Belle Époque carioca. Historiadores, historiadores da arte e antropólogos analisam a diversidade dos atores sociais e das dinâmicas políticas e culturais forjadas na construção desse olhar estrangeiro sobre a França, que atravessa as dimensões erudita e popular, evolui no tempo e coloca em evidência, como num reflexo de espelho, aspectos da própria história da brasilidade.

En savoir +

> Résumé et table des matières
> Plus d’informations sur le site de l’éditeur

La sociabilité en France et en Grande-Bretagne au Siècle des Lumières : Tome VI – L’insociable sociabilité : résistances et résilience – Paris, Le Manuscrit. 2017

Dirigé par Kimberley Page-Jones & Katie Aske

La collection Transversales, dirigée par Annick Cossic aux Editions Le Manuscrit, rassemble les réflexions menées depuis 2009 sur la sociabilité en France et en Grande-Bretagne au Siècle des Lumières.

Les articles de cet ouvrage invitent à repenser la sociabilité et l’acte de socialisation par le truchement des notions de conflit et d’antagonisme. Selon Georg Simmel, c’est bien le conflit en tant qu’ « action réciproque entre les hommes » qui va permettre la création d’une « voie qui mènera à une sorte d’unité même si elle passe par la destruction de l’une des parties ».

Table des matières

Introduction

Par Kimberley Page-Jones

Première partie

Antagonisme et résistances à la sociabilité

1. Aux origines de l’insociable société
Par Géraldine Lepan
2. Syphilis et sociabilité : le corps impoli de James Boswell
Par Leigh Wetherall-Dickson
3. Domesticité, soins à la personne et promiscuité aux Temps modernes
Par Alain Caubet
4. Merry-making in Eighteenth-Century Colonial Trinidad: Re-socializing
Planters
Par Noémie Le Vourch
5. Sociable Solitaries and Gregarious Isolation in Fact, Fiction, and
Fancy
Par Kevin L. Cope

Deuxième partie
Création et reconfiguration des espaces de sociabilité

6. Celebrity, Politics and Sociability in Post-Revolutionary England
Par Brian Cowan
7. Emily philosophe: Libertine and Gothic Novels as a Reappraisal of an
Antiquated Patriarchal System
Par Elizabeth Durot-Boucé
8. Turf Wars: Unsocial Sociability in Eighteenth-Century Gardens
Par Bärbel Czennia
9. “Where is the coffee-house to match?”: Romantic Sociability and its
Textual Forms
Par Kimberley Page-Jones

Conclusion

Par Katherine Aske

Pléiade